Bientôt les raquettes ?

 

Hier (dimanche 18 octobre 2015), nous sommes enfin allés voir les couleurs automnales au parc National Jacques Cartier, à seulement trente minutes de voiture du centre-ville. Le sac à dos bien rempli avec un pique-nique et des vêtements de rechange. Nous partons avec l’idée en tête de faire une petite balade et des photos d’automne… En voiture, Célia commença à désespérer, car le long de la route plus nous avancions et plus les arbres au lieu d’être flamboyants, avaient déjà bien perdu de leurs feuilles. Il faut dire que le soleil n’était pas très présent, c’était plutôt nuageux, venteux et avec des températures négative. Après que le GPS nous a donné une mauvaise indication, nous sommes arrivés à la porte du parc. Encore quelques kilomètres pour rejoindre l’accueil, un plan en poche puis nous voilà prêt pour le sentier « des loups » (durée: 3 heures et demie, niveau de difficulté: difficile!). Le soleil a fini par se trouver un chemin entre les nuages et enfin les couleurs orangées nous apparaissent dans le bas du sentier. Mais ce jour-là, nous avons surtout vu en blanc et ressenti le froid! La tuque ( le bonnet ) bien enfoncée sur la tête, les mains bien au chaud dans nos mitaines ( gants ). Seul bémol, les baskets de sport de Célia qui n’ont pas pu tenir jusqu’en haut!  Aïe ! Et oui en altitude nous avons davantage trouvé neige et glace plutôt que des sentiers avec de belles feuilles orangées tapissant le sol! En fait, à ce moment, l’automne à Québec ressembla davantage à l’hiver que l’on connaît en France. Cela ne nous a pas empêché d’en profiter et pour preuve une semaine plus tard Michaël y est retourné en quête de nouvelles photographies d’animaux sauvages. Il est finalement rentré sans la peau de l’ours!

« Définitivement les vestes d’automne retournent au placard! »

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *